Lait de noix de cajou maison

Dernière mise à jour : 29/11/2017

Lorsqu’on a un mode de vie zéro déchet, une des choses qu’on évite le plus, c’est de gaspiller de la nourriture. J’avais des noix de cajou qui étaient dans mes armoires depuis un peu trop longtemps, mais comme elles semblaient encore propres à la consommation, j’ai décidé d’essayer d’en faire du lait végétal après avoir vu la recette de Natureli. Comme j’en ai déjà acheté auparavant, je savais déjà un peu à quoi m’attendre.

Oh, et j’ai eu un mélangeur à Noël, alors je peux commencer à tranquillement m’y mettre!

Lait de noix de cajou maison
J’ai réutilisé des bouteille de jus de fruit en verre pour la conservation.

 

Au départ, je pensais faire une version nature, mais légèrement sucrée, puis j’ai eu envie d’y mettre un peu de vanille pour faire changement. Voici donc ma version :

Ingrédients :

  • 1 tasse de noix de cajou
  • 3 tasses d’eau
  • Sucre de canne roux au goût (j’ai mis ¼ de tasse – si vous préférez, vous pouvez utiliser des dates)
  • Environ 2 tbsp d’extrait de vanille
  • Une pincée de sel

Préparation :

  1. Faire tremper les noix pendant la nuit (environ 8 heures)
  2. Égoutter et rincer les noix.
  3. Mettre tous les ingrédients dans le mélangeur et mélanger jusqu’à ce que le tout devienne liquide.
  4. Conserver dans un contenant en verre et/ou hermétique.

L’avantage de la noix de cajou est qu’elle n’a pas de peau, donc pas besoin d’avoir de coton à fromage ou quoi que ce soit d’autre pour filtrer le mélange… techniquement.

Si, comme moi, vous n’avez pas un mélangeur du calibre du Vitamix, il y a de fortes chances que vous aillez besoin de filtrer pour retirer les morceaux de noix qui résistent aux lames. Dans mon cas, pour filtrer, j’ai simplement utilisé un tamis au dessus d’un bol et ça fonctionne très bien! Comme les noix que j’ai utilisées étaient vieilles, je n’ai pas réutilisé les restants de noix, mais je le ferai la prochaine fois.

Sinon, ça prend cinq minutes à faire si on n’oublie pas de faire tremper les noix la veille! Et comme pour les versions commerciales, il faut bien brasser avant de servir.

Côté texture, le résultat final est très liquide même s’il reste quelques minuscules morceaux de noix qui ont survécu à l’étape du filtrage.

Pour ce qui est du goût, j’aimais bien à la température ambiante (il fallait bien que je vérifie mes quantités un tant soit peu!), mais le résultat est encore meilleur une fois refroidit. Par contre, si j’y suis allée un peu fort sur la vanille. J’en mettrai moins la prochaine fois.


Êtes-vous un(e) adepte des laits végétaux? Les faites-vous vous-même?

18 Comments

  1. Cloé 16 février 2016 à 21 h 05

    J’ai fait quelques fois avec des amandes, mais c’est plutôt rare parce qu’encore là les amandes $$. J’aimerais bien essayer le lait d’avoine pour tester. Par contre, comme mentionné plus haut, je ne le ferais pas toujours puisque celui du commerce est fortifié.

    Répondre
    1. JULE - Auteure 16 février 2016 à 21 h 27

      C’est vrai que le lait d’avoine doit être plus abordable! Il faudrait que je teste aussi, éventuellement. 🙂

      Répondre
  2. veganbabette 16 février 2016 à 19 h 32

    J’ai déjà fait des laits maison, mais jamais avec des noix de cajou. Je préfère acheter mon lait parce que c’est plus pratique (!), mais surtout parce que je choisis des laits fortifiés. Mais une fois de temps en temps, pourquoi pas.

    Répondre
    1. JULE - Auteure 16 février 2016 à 20 h 45

      Je ne pense pas le faire tout le temps non plus, pour les mêmes raisons (et aussi parce que les noix, c’est assez cher!). J’étais surtout curieuse d’essayer! 🙂

      Répondre
      1. veganbabette 16 février 2016 à 21 h 37

        Il faudra que tu essaies un jour avec le lait de soya. C’est assez intense comme activité (enlever la peau des haricots en les frottant les uns contre les autres dans tes mains… des « heures » de plaisir). Tu peux utiliser la pulpe (okara) dans d’autres recettes ensuite.

        Répondre
        1. JULE - Auteure 16 février 2016 à 21 h 50

          Je ne suis pas très fan du lait de soya (dans une recette ça va, mais boire un verre, moins), donc je suis pas sûre que je vais me lancer là-dedans. 😛 Mais il y a de la préparation en poudre en vrac chez Frenco, peut-être que j’essaierai ça un jour (faudrait que je vérifie si c’est fortifié, aussi)!

          Répondre
          1. veganbabette 16 février 2016 à 22 h 09

            Le lait de soya en poudre est bien pratique dans les recettes, mais si tu n’aimes pas le lait de soya ordinaire, je doute que celui en poudre te plaise. C’est pas fameux!

          2. JULE - Auteure 16 février 2016 à 22 h 20

            Je ne prendrai pas le risque alors! 😉

  3. Marie_happy'M 16 février 2016 à 5 h 16

    sympa ! à tester, j’adore les boissons végétales. Bon parcontre les noix de cajou ici se mangent rapidement tellement j’aime ça 🙂

    Répondre
    1. JULE - Auteure 16 février 2016 à 9 h 45

      Faut prévoir les bonnes quantités, alors! 😉 De mon côté, j’aimerais en consommer d’avantage (surtout parce qu’elles sont très versatiles dans la cuisine végétale), mais ça coûte quand même cher… un jour je pourrai me permettre d’en manger plus!

      Répondre
      1. Marie_happy'M 16 février 2016 à 11 h 11

        oui le prix est assez cher. J’en achète l’équivalent d’un pot de confiture en vrac deux fois par mois …Bon et à côté il y a pas mal de choses super bonnes (surtout dans la cuisine végé 😀 )

        Répondre
  4. Kolibri 15 février 2016 à 16 h 48

    Du lait de noix! 🙂 J’en fait beaucoup moins qu’avant, par manque de temps et aussi parce que j’ai simplement appris à facilement me passer de lait, mais maintenant, c’est plus un petit plaisir gourmand quand je prend le temps d’en fabriquer!

    Répondre
    1. JULE - Auteure 16 février 2016 à 22 h 40

      Moi aussi, j’ai un peu perdu le réflexe du lait : je mange des céréales et du dessert de façon occasionnelle, et c’est surtout dans ces cas-là que j’en consomme. 😛

      Répondre
  5. Lydia 15 février 2016 à 10 h 31

    Et moi qui croyait qu’on devait avoir un vitamix pour en faire. Je note tout de suite les noix de cajous sur ma liste d’épicerie, c’est si bon fait maison (alors qu’au commerce ça goûte le carton). Merci pour la recette.

    Répondre
    1. JULE - Auteure 15 février 2016 à 10 h 35

      Dès qu’on possède un mélangeur de bonne qualité, tout est possible à mon avis. 😉

      Répondre
      1. Andréann Larouche 15 février 2016 à 20 h 48

        En fait j’ai un vieux oster vraiment nul, mais vu qu’on les trempes, ça marche. Faut juste laisser le mélangeur mélanger plus longtemps.
        J’ai de gros buveur de lait ici, alors le bac de récup se remplissait vite avec les cartons!
        Maintenant je fais mon lait d’amande, d’avoine, et de coco. Je les trouve meilleur et je peux contrôler le sucre! Je prend du syrop d’érable.

        Répondre
        1. JULE - Auteure 15 février 2016 à 21 h 11

          Ah bah si ça fonctionne aussi avec un vieux mélangeur, c’est super! 🙂

          Répondre
        2. Lydia 16 février 2016 à 9 h 39

          Je me lance alors, merci 🙂

          Répondre

Commentaires ou question?

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *