Ici, vous retrouverez mes bilans mensuels sur ma démarche zéro déchet (que j’ai débuté en septembre 2014 – subtilement mentionné à la fin de cet article)!


Dernière mise à jour : 29/01/201


Ce que j’exclus de mes déchets

  • Recyclage régulier (carton, papier, métal, plastique – sauf le n ͦ 6, qui n’est pas accepté dans le bac)
  • Tout ce qui est en lien avec Cathy (aka Madame Minou)
    • Litière;
    • Essuie-tout pour nettoyer les dégâts occasionnels, puisque techniquement compostables (autant l’essuie-tout que les dégâts, sauf les selles)
    • Etc.
  • Certaines choses qui peuvent être recyclées/récupérées à certains endroits;
    • Ampoules D.E.L. et fluocompactes
    • Piles
    • Stylos en plastique (points de dépôts dans certains Bureau en gros)
    • Styromousse et plastique n ͦ 6 (les écocentres de Saint-Laurent et Lasalle les acceptent)

1er janvier 2018 au 31 janvier 2018

J’ai finalement décidé de recommencer à faire mes bilans zéro déchet ici et non seulement sur Instagram et Facebook.

Alors, ma cuvée de déchets du mois de janvier ressemble à ceci : 460 g (enveloppe = 11 g; pot = 16g; pantoufles = 433 g).

Bon, les pantoufles sont finies et je n’ai pas trouvé une meilleure façon de m’en défaire que la poubelle. L’enveloppe, c’est que j’ai profité du Boxing Day pour remplacer mes écouteurs boutons (ceux que j’avais depuis plus de cinq ans ont rendu l’âme, et je ne les aimais pas vraiment — mélomane que je suis). Le reste de l’emballage était recyclable.

Pour ce qui est des déchets réguliers (dans le pot), j’avoue que je me suis gâtée dans les produits de Gusta en janvier (et j’en ai racheté parce que je ne les croise pas souvent!). C’est pratiquement QUE des pellicules de plastique divers ce mois-ci. Quand même, 16 g, c’est pas mal. 😉

1er septembre au 1er mars 2017

Mes déchets des 6 derniers mois.
Mes déchets des 6 derniers mois.

En février, j’ai produit 36 g de déchets. C’est légèrement plus que les derniers mois, mais c’est parce que j’ai déjà commencé mon ménage printanier.

Pis hey… J’AI RÉUSSI À RELEVER MON DÉFI!

Et le plus beau dans tout ça, c’est que ça s’est fait sans effort ou presque. Mon pot est plein à craquer, mais pour la petite comparaison :

  • 1er septembre 2015 au 1er mars 2016 : 523 g de déchets (moyenne de 87,17 g/mois);
  • 1er septembre 2016 au 1er mars 2017 : 148 g de déchets (moyenne de 24.67 g/mois).

Beau progrès, hein? 😀

D’ailleurs, j’ai finalement décidé de ne plus partager mes bilans mensuels. Personnellement, l’exercice ne m’apporte plus rien (je sais parfaitement quels sont mes déchets récurrents, maintenant). Je vais continuer de le faire, mais je pense refaire un bilan seulement à la fin de l’année.

Peut-être que je vais continuer de le faire mensuellement sur Instagram… ou pas. À suivre! 😉

1er septembre au 1er février 2017

Comme vous le savez peut-être déjà, le 7 septembre dernier, je me suis lancé le défi de ne pas avoir à vider mon pot avant le 1er mars (une période de six mois, donc). Je pense que mon défi sera réussi haut la main puisque cinq mois plus tard, il reste encore de la place en masse pour un mois de déchet!

En janvier, j’ai produit 25 g de déchet, ce qui fait un total de 112 g depuis le 1er septembre. Quels étaient mes déchets ce mois-ci? Principalement des emballages de chocolats reçus à Noël et de pastilles pour la gorge. Pour la première fois depuis que je suis végane, j’ai été très malade pendant les deux premières semaines de janvier. Je pense que c’était dû au fait que je côtoyais beaucoup de gens (à l’école et au travail [porte-à-porte]), à la fatigue et à plusieurs sources de stress qui se sont dissipées.

J’avais un mois quand même chargé, puisque j’avais un cours intensif une fin de semaine sur deux (le dernier bloc de cours est le 4 et 5 février). Février donc devrait être un peu plus tranquille côté études. Malgré ça, je n’ai pas été très tentée par la facilité en cuisine. Au contraire, j’ai recommencé à cuisiner, et donc à mieux m’alimenter.

Je suis encore en réflexion à savoir si je continue de faire un bilan chaque mois ou non après le 1er mars. Je dois avouer que je n’ai plus vraiment de gros défis à relever, je suis dans les détails, donc… On verra ben! 😉

1er septembre au 1er janvier 2017

Mes déchets depuis le 1er septembre 2016, soit 4 mois (nouveau "record" personnel)!
Mes déchets depuis le 1er septembre 2016, soit quatre mois (nouveau « record » personnel)!

Exceptionnellement, vous pouvez lire mon bilan du mois de décembre ici, ainsi qu’un bilan cumulatif de mes déchets pour l’année!

1er septembre au 1er décembre 2016

bilan-zero-dechet-novembre-2016

Ah, novembre! Le mois que je redoute le plus avec le retour de la tentation pour la facilité (surtout avec une fin de session très chargée). C’était me sous-estimer parce que… *roulements de tambour*

JE N’AI PRODUIT QUE 8 GRAMMES DE DÉCHETS!

Si je n’en avais pas déjà reçu une, je me demanderais où est ma médaille. 😉

Comme quoi, même quand on est débordé(e), c’est possible! Comment ai-je réussi? Bien franchement, je ne le sais pas plus que vous! Le mois est passé si rapidement que je n’ai pas eu le temps d’analyser mes déchets plus que ça.

Au total, depuis le premier septembre (une période de trois mois, donc), j’ai produit seulement 62 g de déchets! Comme vous pouvez le voir sur la photo, je suis sur la bonne voie pour réussir le défi « zéro déchet » que je me suis lancé en septembre dernier, soit de ne pas avoir à vider mon pot de déchets avant le 1er mars (une période de six mois, le double de temps que ça me prend normalement pour le remplir)! 😀

J’ai hâte de voir comment je vais « survivre » aux temps des Fêtes cette année. 😛

1er septembre au 1er novembre 2016

bilan-zd-octobre-2016

Encore une fois, ce mois-ci, je m’attendais au pire puisque octobre était très chargé de mon côté : mes cours (j’étais en mi-session – allo les remises de travaux et les examens), mon travail (pour ceux et celles qui ne le savent pas encore, j’ai un contrat avec mon éco-quartier jusqu’à fin décembre), le projet de la ruelle verte Du Collège avec des ami-e-s et une conférence à Sherbrooke (je vous reparle de ces deux derniers points bientôt!). C’est ce qui explique pourquoi j’étais plus absente sur le blogue et les réseaux sociaux au cours des dernières semaines.

Malgré une fatigue quasi constante pendant tout le mois, je n’ai pratiquement jamais été tentée par des plats préparés ou le resto… l’exception étant le baba ganouj (un genre d’houmous à l’aubergine, pour ceux et celles qui ne savent pas ce que c’est) du commerce. Il y a donc quelques petites pellicule de plastique qui se sont faufilées dans mon pot, mais je me console en me disant qu’au moins, le contenant (donc la majorité de l’emballage) est recyclable. J’aimerais bien faire le mien, mais c’est étonnamment difficile de trouver des aubergines qui ne sont pas emballées dans mon coin!  C’est un projet à suivre. 😉

Les seuls déchets que je ne vous montre pas, ce sont des emballages de chocolat en papier métallisé : je les ai mis de côté, au cas où j’en aurais besoin pour emballer des trucs à Noël.

Bref, en octobre, j’ai généré 29 g de déchets, soit seulement 4 g de plus qu’en septembre! 🙂

1er septembre au 1er octobre 2016

bilan-zd-sept-2016

Bien franchement, je ne savais pas à quoi ressemblerait mon bilan ce mois-ci avec mon retour aux études! Malgré mes journées beaucoup plus chargées ce mois-ci, j’ai réussi à ne produire que 25 g de déchets et la majorité de ces déchets étaient inévitables. Par contre, il y a quelques aliments que j’ai recommencé à acheter emballés (mais les emballages sont recyclables) pour différentes raisons et j’ai expliqué rapidement pourquoi dans ma dernière vidéo.

Les emballages en plastique au fond de mon pot (ce qui est le plus compacté), ce sont mes notes de cours qui étaient emballées dans du plastique (pourquoi, UdM, POURQUOI?!) et j’ai dû racheter des cartouches d’encre pour mon imprimante (j’ai gardé de côté celles qui étaient vides pour vérifier s’il y a un moyen de les recycler quelque part). Sur le dessus (ce qui n’est pas du tout compacté), c’est une petite période de junk food au début du mois où j’étais encore très anxieuse (mais ça va beaucoup mieux maintenant!). Sinon, je n’ai pas l’impression d’avoir souvent touché à mon pot pour y ajouter un déchet… c’est bon signe, non? 😉

Bref, ça ne peut que s’améliorer en octobre avec la Semaine québécoise de réduction des déchets qui débute le 15 octobre (la date est facile à retenir, dans mon cas, puisque c’est le jour de ma fête)! 🙂

1er juin au 1er septembre 2016

bilan-zero-dechet-ete_septembre-2016
3 mois de déchet – été 2016

Exceptionnellement ce mois-ci, vous trouverez mon bilan du mois dans cet article, dans lequel je souligne les 2 ans de mon mode de vie zéro déchet (déjà!).

En tout cas, j’ai énormément diminué ma production de déchet depuis l’été dernier!

1er juin au 1er août 2016

2 mois de déchets, et il y a encore beaucoup de la place!
Deux mois de déchets, et il y a encore beaucoup de la place!

Bien franchement, je ne sais pas trop quoi écrire ce mois-ci. Je n’ai tellement pas porté attention à ma production de déchets (donc oui, il y a eu des épisodes de lâcher-prise) et j’ai quand même eu d’excellents résultats : j’ai seulement ajouté 18 g de déchets à mon pot, alors qu’en juin c’était 31 g! Faut dire que j’étais pas mal plus occupée que d’habitude en juillet, comme je l’explique ici, et si la tendance se maintient, ça n’est pas près de ce calmer! J’étais due pour avoir un peu d’action au quotidien. 😉

Donc… ce sera tout pour mon bilan de juillet, je suppose!

1er juin au 1er juillet 2016

Bilan juin 2016

Juin fut un mois assez chargé de mon côté, au point où j’avais besoin de prendre une pause de blogging, comme vous l’aurez surement remarqué (mais j’ai recommencé tranquillement à travailler sur quelques articles). En gros, il y a quelques gros changement en cours, dont un en particulier qui risque d’affecter un peu le blogue si cela se concrétise réellement. Je vais vous en donner des nouvelles lorsque j’en saurai plus moi-même! 😉

Bref, les déchets qui se retrouvent dans mon pot ce mois-ci : deux petits sacs de chips (voyez, je commence à me calmer 😉 ); fil dentaire; autocollants fruits/légumes (mais vraiment pas beaucoup puisque j’achète mes fruits et légumes dans une fruiterie, près de chez moi, où il n’y en a pratiquement pas!); une paire de bas (chaussettes – l’élastique est fini); pellicules de pot de crème glacée, de pizza de Daiya (le 1er juillet, ça prend de la pizz quand on déménage… même si on fait juste changer de chambre!) et de boulettes végé (qui étaient à 50 % rabais).

Tout ça pour un total de 31 g… mais je soupçonne que c’est surtout dû au fait qu’il y a une paire de bas! 😉

Pour le reste du mois de juillet, je vais faire un peu plus attention à ma consommation de plastique puisque c’est Juillet sans plastique! 🙂

1er mars au 1er juin 2016

Bilan zéro déchet - 1er mars au 1er juin 2016

C’est la première fois que j’arrive à faire rentrer trois mois de déchet dans mon pot! #yay

Par contre, je n’ai pas vraiment porté attention à ce que j’ai mis dedans… Disons que j’avais des choses plus importantes à régler. Je peux quand même reconnaître certains déchets : sacs de chips (deux, je pense), emballages de fromage végétal (Vegan Gourmet et la pellicule plastique des tranches de Daiya), fil dentaire (évidemment), papier métallique (chocolat – les papiers métalliques ne sont pas acceptés dans le bac de recyclage), ancienne carte de bibliothèque (bibliothèque municipale Des Coteaux, donc je n’y vais plus depuis longtemps!) et ma carte Opus (pour les lecteurs/trices hors Québec : c’est la carte pour mettre nos passages de bus et de métro) étudiante expirée en 2012.

En tout cas, ce mois-ci, j’ai produit 77 g de déchets réguliers (si vous retournez voir mes bilans précédents plus bas, vous allez comprendre ce que je veux dire). C’est plus que le mois dernier, mais en même temps, j’en ai produit moins en volume, donc je suis contente! Maintenant, je vais essayer de faire entrer tous mes déchets de l’été dans mon pot, un peu dans le même genre du défi que je me suis lancé l’été dernier. 🙂

Et en ce moment (depuis le 15 mai environ), je suis en train de faire le ménage de mes armoires et congélateurs (c’est-à-dire consommer tout ce qui est encore bon), ce qui risque de m’aider à produire moins de déchets puisque j’achète vraiment le minimum quand je fais mes courses (je ne suis même pas allée chez Frenco le dernier dimanche de mai, donc j’ai assez de truc pour survivre un mois!). J’espère que de repartir (presque) à neuf côté bouffe va m’aider à trouver la motivation pour planifier mes repas avant d’acheter. 😉

1er mars au 1er mai 2016

Bilan zéro déchet - avril 2016
La ligne sur le pot est là pour montrer le volume des déchets lorsque je les compacte le plus possible.

Par où commencer…

Au niveau du moral, avril n’a pas été mieux que le mois de mars (je vais vous donner des détails très bientôt), donc j’ai encore eu plusieurs épisodes de lâcher-prise.

Pour ce qui est des déchets que j’ai produit ce mois-ci, c’est encore beaucoup d’emballages de chips et compagnie (mais dans mon cas, beaucoup c’est deux/trois). Aussi, en mars, ma pomme de douche s’était brisée. Mon père a essayé de la réparer, mais sans succès, alors j’ai dû la changer.

Pour ce qui est de la petite barquette de styromousse, c’est un excellent exemple de compromis que je dois parfois faire : à la fruiterie près de chez moi, lorsque les fruits et légumes sont très mûrs, ils les emballent et les vendent à très petits prix. Comme j’ai un budget limité, j’ai hésité pendant quelques minutes à prendre un paquet de trois énormes poivrons pour 1 $ (j’ai même une témoin 😉 ), ce qui est une excellente affaire (en épicerie, les poivrons sont souvent plus de 5 $/kg).

J’ai donc craqué. Toutefois, j’ai nettoyé la barquette et je la garde avec les autres morceaux de styromousse que j’ai pour aller les porter à l’écocentre de Lasalle* un de ces jours.

*Mise à jour 29/01/2018 : l’écocentre de Saint-Laurent l’accepte aussi maintenant! 😀

En bref, ce mois-ci, j’ai produit 55 g de déchets… mais il y a encore de la place en masse dans mon pot (comme en témoigne la ligne que j’ai tracé sur celui-ci), alors je vais essayer d’y inclure tous mes déchets du mois de mai! Le printemps est finalement arrivé, ça devrait m’aider un peu du côté du moral (en tout cas, j’espère) et des rages de malbouffe!

1er mars au 1er avril 2016

Bilan zéro déchet - mars 2016
J’ai essayé de compacter le plus possible, mais les déchets reprenaient tout l’espace rapidement.

Honnêtement, je suis la première étonnée de voir que j’ai réussi à produire aussi peu de déchets malgré ma séance de ménage printanière! Sur la photo ci-dessus, vous pouvez voir la majorité des déchets que j’ai produit, mais il y a quelques trucs que j’ai jetés directement chez mes parents puisque j’avais déjà assez de choses à rapporter à Montréal comme ça (la voiture de mon grand frère était pleine à craquer avec ses choses, celles de mes deux colocs et les miennes, donc…). Et ces choses que j’ai jetées sont les suivantes :

Couvertures d'agenda "passé date"
Les couvertures de mes agendas plus que passé date. J’ai mis le reste au recyclage, évidemment.

Pour le zèbre-pince-à photo (je ne sais pas trop comment nommer la chose), j’hésite entre la jeter et la donner, puisqu’elle est brisée (les pattes arrière de la bête sont manquantes)…

Le mois de mars fut un mois difficile au niveau personnel : beaucoup de frustration par rapport à la vie d’adulte qui commence à me rentrer dedans sérieusement, des doutes aussi par rapport à ce que je veux vraiment faire (ouais, encore)… mais ça commence à se placer un peu plus grâce à mon nouveau blogue préféré, Puttylike. Pour les personnes qui, comme moi, sont incapables de choisir un seul domaine, je vous recommande fortement d’aller y jeter un œil. Je suis littéralement en train de tout lire!

Pour le moment, je me suis débarrassée d’au moins une source de stress; j’ai décidé de ne pas déménager, finalement (pour plusieurs raisons) et j’espère pouvoir régler mes autres problèmes dans un futur très proche (il y en a un dont je vais vous parler bientôt, mais je ne suis pas encore tout à fait prête – je vous rassure, je n’ai pas tant de problèmes, c’est juste que s’en est des pas pire gros).

Ah pis, pourquoi ne pas séparer mes déchets courants de ceux issus du ménage, question de me remonter le moral un peu?

Déchets séparés
Éclairage de temps nuageux…
  • Tous les déchets (dans le pot) : 42 g
  • Déchets issus du ménage (dans le pot) : 22 g
    • Beaucoup de petites choses; métal, plastique non recyclable, fil, élastique, rubans, étiquettes, etc.
  • Déchets courants (dans le pot) : 20 g
    • La majorité des déchets auraient très facilement pu être évités (en orange), mais j’ai eu un épisode de lâcher-prise (en plus d’un plus petit au tout début du mois) :
      • Sac de bonbons;
      • Emballage sous vide de pepperoni végé;
      • Sachets individuels de pochettes au pulled pork de Gardein (lors de mon weekend chez mes parents);
      • Étiquette de bouteille en verre que je vais réutiliser pour mes vinaigrettes maison;
      • Fil dentaire (comme toujours);
      • 3 étiquettes de fruits/légumes (un record?);
      • Un sachet de sauce (pour faire une poutine maison).

Bref, c’est un excellent mois, malgré le fait de m’être permis beaucoup plus d’écarts qu’à l’habitude! Pour ce qui est du ménage, il fallait bien que je le fasse un jour, aussi bien que ce soit fait (il risque d’y avoir encore quelques trucs qui vont se glisser dans le pot dans les prochains mois, mais pas autant)!

C’est parti pour le mois d’avril! 🙂

1er janvier au 1er mars 2016

Bilan zéro déchet; du 1er janvier au 1er mars 2016 - Le blog de Jule
Avant le tri… pour comprendre, lire la suite! 😉

Étonnamment, j’ai réussi à faire rentrer mes déchets de février en plus de ceux du mois de janvier dans mon pot! Bon, le mois avait deux jours de moins que janvier, ça m’a donc probablement aidé un peu. 😉

Par contre, mon pot est vraiment plein, donc je repars de zéro pour le mois de mars!

Pour les déchets de janvier, c’est plus bas.

Pourquoi étonnamment? Parce que le mois de février est probablement le mois où je mange le plus « tout croche » de l’année. Il y a donc beaucoup d’emballages de Daiya (trois ou quatre, j’suis pu certaine) et trois sacs de chips, alors que d’habitude, j’arrive à me contrôler assez facilement pour ce qui est des chips.

Et même qu’il manque deux sacs de Daiya dans mon pot. Je les rince avec mon eau de vaisselle et les laisse sécher avant de les mettre dans mon pot (pour éviter les odeurs et les moisissures). Sauf qu’un matin mes sacs avaient disparus. Aucune idée de ce que mes colocs ont fait avec!

Pour le reste, ce sont les mêmes déchets habituels : fil dentaire, autocollant de fruits et légumes. J’ai aussi commencé à faire du ménage dans mon congélateur, où il me reste quelques sacs de fruits congelés qui ne sont pas recyclables…

Sauf que j’ai décidé d’aller faire un tour à mon éco-quartier pour poser quelques questions. J’ai eu droit à deux bonnes nouvelles!

  1. Je peux mettre mes sacs de Daiya au recyclage même s’il n’y a pas de symbole sur l’emballage; un tri à la main est fait dans les centres de recyclage.
  2. Je peux aussi mettre mes emballages sous vide de tofu.

Attention : si vous avez des doutes concernant certains emballages, posez la question à votre éco-quartier ou éco-centre. Ce qui est accepté ou non dans les bacs de recyclage peut changer d’une place à l’autre!

Donc, j’ai décidé, un peu à la dernière minute, de trier mes déchets pour voir qu’elle est la vraie quantité de déchets que j’ai produit depuis le 1er janvier. Il y a une grosse différence au niveau du poids!

Poids avant tri : 159 g

Poids après tri : 79 g

Bilan zéro déchet février, 2ième partie.
Après le tri.

Bref, les prochains mois seront plus légers sur la balance! Mais j’espère quand même que j’arriverai à mieux contrôler ma gourmandise au printemps! 😉

1er janvier au 1er février 2016

Croyez-le ou non, mais quand les déchets sont compactés, le pot est seulement remplit à moitié!
Croyez-le ou non, mais quand les déchets sont compactés, le pot est seulement rempli à moitié!

Bon. Depuis que j’ai commencé à peser mes déchets, ce mois-ci fut le pire.

Suis-je déçue?

Oui, un peu quand même, mais je suis réaliste : j’ai été très malade pendant les deux premières semaines du mois, ce qui veut dire des pastilles, du sirop (qui n’a jamais aidé) et beaucoup de confort food (et dans mon cas, le confort food implique du Daiya). Même un sac de chips s’est glissé ce mois-ci!

Aussi, c’est au début du mois que j’ai « jeté » les quelques emballages qui se sont glissés avec mes cadeaux à Noël (mais mes parents ont fait des gros efforts, alors j’étais super contente!). Le cadeau qui a généré le plus de déchet? Des ustensiles 100% en métal. Les ustensiles que j’avais depuis le Cégep avaient des manches en plastique et ils commençaient à se briser. Le hic, c’est que chaque ustensile était emballé dans un petit sachet en plastique non recyclable et tenu fermé par un élastique. Toutefois, ce détail n’était pas à la vue dû au design de la boîte.

Sinon, une ampoule a brûlé dans ma chambre pendant le Défi survivre sans emballage (c’est une fluocompacte, alors il y a des points de dépôt) et j’étais due pour changer de brosse à dents : je vais donc pouvoir mettre ma brosse à dents en bambou à l’essai!

J'espère que ce n'est pas qu'un aurevoir!
J’espère que ce n’est pas qu’un au revoir (dans le sens où je veux te dire adieu)!

Malgré tout ça, lorsque je compacte le contenu, le pot est seulement rempli à moitié! Je me risque donc à ne pas le vider avant le 1er mars. Je n’aurais pas trop le choix de faire un peu plus attention… une chance qu’il y a deux jours de moins en février! 😉

1er décembre 2015 au 1er janvier 2016

Mes déchets du mois de décembre 2015

Déjà le dernier bilan de l’année 2015, c’est fou comme ça passe vite!

Ce mois-ci, j’ai décidé de vider mon pot pour recommencer à neuf en 2016. Et aussi essayer de le remplir le moins rapidement possible. On y retrouvait les mêmes déchets habituels, soit le fil dentaire, un élastique d’asperges, des autocollants de fruits et légumes ainsi qu’un emballage de Daiya.

C’est aussi un des mois pendant lequel j’ai eu le plus d’écarts (avec Noël, c’était quand même prévisible) :

  • Emballage de chocolat;
  • Bouts de fil (emballage de cadeaux);
  • Autocollants lorsque j’ai reçu ma nouvelle caméra;
  • Un sachet de sauce à poutine;
  • Deux petites pellicules de plastique provenant d’emballages de tofu mi-ferme;
  • Un sachet d’amandes enrobées de chocolat noir.

Bref, tout ça pour en arriver au poids de tout ça : 48 g!

1er octobre au 1er décembre 2015

Bilan zéro déchet novembre 2015 - Le blog de JULE

J’ai réussi à avoir seulement un pot de déchets pour deux mois, mais maintenant le pot est plein à craquer! Globalement, j’ai mis moins de déchets, mais ils étaient plus volumineux. Ce fut difficile à certains moments de résister aux envies de comfort food durant le mois le plus gris de l’année! Il y a aussi eu mes achats au Festival végane de Montréal qui n’ont pas aidé.

Par contre, je me console : j’ai produit 32 g de déchet alors que mes colocs ont fait l’exercice ce mois-ci et à deux, ils ont produit 637 g de déchets en un mois!

1er octobre au 1er novembre 2015

dechets-octobre-2015

J’ai produit seulement 64 g de déchet, soit 25 g de moins que le mois dernier!

En gros, mes déchets pour le mois d’octobre sont : fil dentaire, étiquettes de fruits et légumes, emballages de tofu (j’en ai mangé exceptionnellement beaucoup en octobre, mais j’ai trouvé une solution pour le mois prochain grâce à Cindy!), emballage de cheddar Vegan Gourmet, emballage de pepperoni végé (la partie sous vide), un sac de Daiya (il y en avait trois de plus le mois dernier), deux élastiques (dont un pour mes cheveux – j’ai fait un nœud dedans, mais c’était beaucoup trop serré pour la quantité de cheveux que j’ai sur le crâne), pellicule plastique (qui recouvrait un album dont je repoussais l’achat depuis le mois de mars; quand même, je m’améliore) et tout ce que j’ai jeté pendant la Semaine québécoise de réduction des déchets.

Mon pot est à moitié vide quand je compacte son contenu. J’ai décidé de ne pas le vider pour voir si je suis capable d’y inclure aussi mes déchets du mois de novembre. 🙂

1er septembre au 1er octobre 2015

Mes déchets - septembre 2015

Ce mois-ci, je voulais voir si j’étais capable de produire seulement l’équivalent d’un pot Mason de format standard de déchets. Si on ne prend pas en compte la brosse à dents qui ne rendre pas dans le pot, j’ai réussi! Le stylo, lui, pouvait très bien entrer dedans, mais je veux le garder de côté et trouver un endroit où il pourrait être recyclé d’une quelconque façon (semble-t-il qu’il y a des points de dépôts dans les Bureau en gros).

Les défis pour le mois prochain : moins de Daiya et de tofu. 😉

Mes déchets en détails - septembre 2015
Mes déchets en détail.

Pour ce qui est du contenu (89g):

  • Une brosse à dents;
  • Un stylo;
  • Un tube de dentifrice « symbolique » (mes colocs et moi utilisons le même);
  • Beaucoup de fil dentaire;
  • Deux pansements (blessure au pied gauche);
  • Quatre sacs de Daiya (j’ai eu une grosse passe de confort food, je vais essayer de me calmer en octobre!);
  • Autocollants de fruits et légumes;
  • Partie d’emballage d’Oreos (partagé avec mes colocs et moi, le rack était en plastique n ͦ 6);
  • Trois emballages de tofu (ce qui est assez exceptionnel dans mon cas!);
  • Emballage sous vide des lanières de « bœuf » que j’ai testé la fin de semaine dernière;
  • Un sachet de sauce à pizza;
  • Seau protecteur de tartinade de chocolat;
  • Emballages individuels des pochettes de Gardein;
  • Un papier de crème glacée (qui est là depuis le début du mois);
  • Petit sac en plastique de légumineuses germées;
  • Cinq élastiques (réutilisés ici pour minimiser l’espace occupé dans le pot par certains déchets).

1er juin au 1er septembre 2015

Yeaaaaah!
Yeaaaaah!

Pour plus de détails sur cette période, il faut lire le bilan de mon Défi zéro déchet! 😉

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer