Ce mois-ci, l’écolo imparfaite est Stéphanie de Montréal. 🙂

Qu’est-ce qui te motive à agir contre les changements climatiques?

Le minimalisme japonais et l’approche du less is more. Mon ami Paul, gastro-entérologue et très grand promoteur du véganisme.

Ton défi personnel (du moment ou à long terme)?

Devenir végane et être autonome en alimentation. Finir par ne plus produire de déchets alimentaires. À long terme, pouvoir fabriquer mes vêtements!

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Ma plus grande inspiration est Dominique Loreau! C’est elle et son livre qui ont parti ma quête d’épurement existentiel. 😉 Sinon, j’adore le groupe Zéro déchet Montréal sur Facebook pour les partages d’idées, les défis et les histoires de tous genres.

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

Mon plus grand obstacle à ce jour est ma paresse… et les autres! Exemple : la mère de ma coloc est venue visiter pour l’été. Résultat… quatre bouteilles de produits nettoyant chimique du Dollorama, un rideau de douche en plastoche pour recouvrir celui en tissu que je mets dans la laveuse et autres babioles achetées pour « décorer ».

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

Ma garde-robe quasi locale à 100 % et épurée! Mes nombreux achats non faits en Chine ( ex. mon grille-pain Dualit fait en Angleterre, ma laveuse Miele faite en Allemagne garantie 10 ans, mon kit à fondue français… j’achète moins mais mieux). Aussi, mes quatre paires de bas tricotés par moi-même (et que je porte 🙂 ). Mes appartements quasi meublés [d’occasion] ou équitable!

À ton avis, pourquoi est-il important de protéger l’environnement?

Je travaille dans le milieu de la santé et, étant donné le milieu très stérile, on est obligés d’utiliser beaucoup d’objets one time use. C’est ce qui m’a le plus frappé il y a quelques années. Quand tu multiplies par dizaines, [voire] centaines la production de déchets « obligatoires » des hôpitaux du Québec… ça finit par donner le vertige.

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

Je commande encore sur internet… alors je suis prise avec des emballages non recyclables. Je voyage pour mon travail, alors la tentation de manger sur le pouce est parfois plus grande.

Où peut-on te suivre dans tes démarches?

J’ai commencé une page Facebook, The Examined life, où je suis suivie par… 15 fidèles amis. 😉

***

Vous voulez aussi participer au projet? Tous les détails sont par ici!

Commentaires ou question?

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *