Ce mois-ci, je vous présente Eve Lachapelle de Montréal, plus précisément de l’arrondissement de Villeray. 🙂

Notez que ce portrait est le dernier pour une période indéterminée, comme je l’ai annoncé dans ma dernière vidéo.

Eve.

Qu’est-ce qui te motive à agir contre les changements climatiques?

Je me souviens parfaitement du moment qui a déclenché le changement de mode de vie pour moi. J’ai eu accès à la collecte de déchet de table chez moi et j’ai constaté immédiatement la quantité d’emballage de plastique qui remplissait ma poubelle. J’ai commencé à acheter moins emballé, je me suis renseignée, et puis voilà! Je tends maintenant vers le zéro déchet et la consommation locale dans ma cuisine.

Ton défi personnel (du moment ou à long terme)?

Mon défi personnel pour cette année est d’intégrer le zéro déchet et la consommation locale dans ma salle de bain – produits d’hygiène et cosmétiques. Ça fait huit ans que je suis fidèle à la même marque de cosmétique qui, malheureusement, ne correspond plus à ma conscience environnementale. Certains rituels sont plus difficiles à changer!

J’aimerais également amener ma conscience environnementale à ma garde-robe de sport. J’ai commencé à m’informer et ça sera un beau défi pour cette année.

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Ce qui m’inspire le plus, ce sont les familles qui font du zéro déchet! Ça semble demander tellement d’énergie supplémentaire, le zéro déchet avec des enfants. J’ai beaucoup de respect pour Cindy Trottier, de Tendance radis. J’aime sa dévotion et sa vision du zéro déchet et de la consommation locale. Elle est pleine de nuance, et elle nous rappelle que les choix que l’on fait pour l’environnement doivent aussi nous apporter du bonheur! J’admire aussi tous les gens qui prennent la décision de changer leurs habitudes.

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

Mon plus grand obstacle à ce jour c’est la perception des gens. J’ai beaucoup d’amis qui assument que je juge leur mode de vie quand je parle de mon zéro déchet et pourtant, moi aussi j’ai peur qu’ils jugent mon mode de vie! J’ai peur qu’on me trouve lourde, ou plate de parler d’empreinte écologique. Pourtant, Ce sont des convictions qui m’appartiennent, au même titre que leur mode de vie leur appartient.  C’est un choix très personnel, mais j’aime partager mon expérience, au risque de parfois subir le jugement des autres.

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

Ma plus grande réussite? C’est quand mes amis me disent que j’ai une influence positive sur eux, qu’à travers mon mode de vie et les conversation qu’on a, ils décident de changer certaines habitudes. Ça me fait chaud au cœur de voir que les gens sont curieux et intéressés à modifier certaines habitudes.

À ton avis, pourquoi est-il important de protéger l’environnement?

Je me sens parfois impuissante face aux changements climatiques. C’est important pour moi de faire ma part parce que personne ne le fera à ma place. Je crois que c’est les gens qui font les grands changements, c’est tous ensemble que nous faisons la différence. Ça m’amène aussi une paix intérieure de savoir qu’au quotidien, je fais de mon mieux et je le partage.

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

Il y a un dépanneur 24 h près de chez moi et plutôt qu’une poutine, j’opte parfois pour des Oreos comme snack de fin de soirée. Leur emballage n’est même pas recyclable! Je pourrais aisément m’en passer, mais… je ne le fais pas!

Où peut-on te suivre dans tes démarches?

Je partage mes bons et moins bons coups zéro déchet/consommation locale via ma page Facebook personnelle, et Instagram depuis quelques jours.


Si jamais vous voulez enregistrer l’article sur Pinterest. 😉

Commentaires ou question?

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *