Ce mois-ci, je vous présente Katherine Labbé Thiboutot de Fabreville, Laval. 🙂

Katherine.

Qu’est-ce qui te motive à agir contre les changements climatiques?

Ma motivation se retrouve dans mon envie d’aider les gens à faire un changement dans leur mode de vie pour le bien de la terre, mais aussi pour leur bien-être. Par exemple, juste le fait d’avoir son propre jardin a des conséquences positives sur l’environnement mais aussi sur notre propre santé.  C’est gratifiant de réduire son impact écologique et j’ai envie de communiquer cette bonne nouvelle avec le plus de gens possible. Pour moi, prendre soin de la terre c’est s’assurer d’un avenir pour les enfants à venir!

Ton défi personnel (du moment ou à long terme)?

Bébé est né en novembre dernier… Alors j’ai comme défi de garder un mode de vie écoresponsable, et ce, même avec un bébé à la maison. Le monde de la consommation autour des enfants est incroyable. J’achète tout ce dont j’ai besoin pour bébé sur des sites de revente, mais je dois quand même souvent résister à l’envie d’acheter des vêtements neufs quand je passe devant une boutique de bébé. C’est facile de se créer des « besoins » quand bébé est là, il y a des gadgets pour tout, que se soit pour l’aider a  dormir ou développer sa motricité ou peu importe. On veut tellement tout donner à notre enfant que c’est facile de se laisser tenter par une publicité qui vient titiller notre cœur de maman.

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Je n’ai pas de personne ou de projet précis que je puisse pointer du doigt… En fait, j’en admire trop. Il y a plusieurs entreprises au Québec qui ont pris un virage écoresponsable dans les dernières années et je vois leur nombre d’abonnés fluctuer avec le temps. J’ai beaucoup d’admiration pour les gens qui sont comme vous et moi et qui, une bonne journée, se lancent dans la création d’une entreprise écoresponsable! Je peux nommer : Dans le sac, La brise verte, Marie Fil.

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

Mon plus gros obstacle : la congélation. Ça fait vraiment longtemps que je cherche la façon parfaite de congeler mes aliments sans utiliser de sacs hermétiques en plastique, et ce, tout en conservant la qualité des aliments…

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

Ma plus grande fierté, c’est d’avoir converti mon amoureux vers ce mode de vie. Ça n’a pas été facile, mais aujourd’hui je vois qu’il prend autant de plaisir que moi à jardiner, composter, recycler, donner une deuxième vie aux objets et surtout acheter usagé!

À ton avis, pourquoi est-il important de protéger l’environnement?

Il y a une citation de Philippe Saint-Marc qui résume bien ma motivation à prendre soin de la terre : «  L’homme se doit d’être le gardien de la nature, non son propriétaire. »  J’ai toujours eu le sentiment que la Terre nous était prêtée le temps que dure notre vie. Je me vois comme une invitée, alors je me comporte comme quand je suis invitée chez des gens : je respecte leurs biens, je m’assure de ne pas trop déranger, je remets les choses à leur place, etc.

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

Mon point à améliorer en tant qu’écolo imparfaite, c’est la paresse. Cette paresse m’empêche d’être totalement satisfaite de moi dans la réduction de mon emprunte écologique. J’ai une liste de petites choses super simple à faire qui n’attends qu’un brin de motivation de ma part… comme des lingettes lavables avec de vieux bas troués. J’ai tous les outils nécessaires au projet, il manque juste le petit coup de pied de départ!

Où peut-on te suivre dans tes démarches?

Blogue

Facebook

Commentaires ou question?

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *