Lecture : Comment (et pourquoi) je suis devenue végane

Avis : Le livre présenté dans cet article m’a été offert par la maison d’édition Écosociété, mais je n’ai pas été payée pour rédiger cet article.

Vous cherchez une lecture qui résume et illustre bien les principes de base du véganisme pour vous ou une personne de votre entourage? La bande dessinée Comment (et pourquoi) je suis devenue végane* de Eve Marie Gingras, qui sortira en librairie le 4 août prochain, est un excellent point de départ.

*Lien affilié avec Les libraires. Pour en savoir plus, consultez la page Soutenir – onglet Options.

Un bon résumé du véganisme

Eve Marie Gingras n’est pas une nutritionniste, ou une experte en bien-être animal ou une activiste extrémiste. Elle a étudié les arts visuels et est massothérapeute. Avec sa première bande dessinée, elle souhaite simplement sensibiliser les gens à la cause animale à partir de sa propre expérience. Je trouve intéressant d’avoir ce genre de témoignage publié. Ça fait changement des blogues et d’Instagram, et c’est surtout plus complet dans ce format!

L’auteure fait un survol de tous les aspects du mode de vie des véganes : alimentation, cosmétiques, hygiène, habillement, divertissement. Elle vulgarise également les concepts du spécisme (discrimination selon l’espèce) et du carnisme (idéologie justifiant la consommation de viande), qui sont à l’opposé du mouvement végane.

Personnellement, je n’ai pas appris grand-chose pendant ma lecture. Il faut dire que, comme Eve Marie, j’ai aussi fait énormément de recherches lorsque j’ai décidé de changer mes habitudes pour être en accord avec mes valeurs. Ça reste un excellent résumé de ce que j’ai appris depuis 2013 et je n’hésiterai pas à le suggérer aux personnes qui veulent tranquillement commencer à s’informer sur le véganisme.

(D’ailleurs, la préface est d’Élise Desaulniers, la directrice générale de la SPCA de Montréal. Elle est également chercheuse indépendante et écrit régulièrement sur le véganisme (j’ai lu ses livres Vache à lait et Je mange avec ma tête), le féminisme et l’antispécisme. Si vous cherchez quelqu’un d’autre du mouvement végane à lire, je vous la recommande fortement!)

Un ouvrage accessible

Comme les informations dans l’ouvrage sont partagées sous forme de témoignage, je trouve que cela les rend plus accessibles. Les illustrations en noir et blanc soulèvent les faits sans que ce soit visuellement trop choquant. C’est donc idéal pour celles et ceux mal à l’aise avec les images graphiques, mais qui veulent quand même s’informer sur les fondations parfois très sombres du véganisme (comme l’extrait sur la fourrure dans le documentaire Earthlings, qui m’a profondément bouleversé).

Où se procurer le livre?

La date de sortie prévue est le 4 août prochain. Vous pourrez vous en procurer une copie :

  • dans toutes les librairies (privilégiez votre librairie de quartier!)
  • chez Les libraires, en utilisant mon lien affilié* 😉

Le livre est également listé sur la page Ressources du blogue afin que vous puissiez le retrouver facilement.

Bonne lecture!

*Lien affilié avec Les libraires. Pour en savoir plus, consultez la page Soutenir – onglet Options.

Avis : Le livre présenté dans cet article m’a été offert par la maison d’édition Écosociété, mais je n’ai pas été payée pour rédiger cet article.

Commentaires ou question?

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.