Minimalisme : comment bien se départir de ses choses

Dernière mise à jour : 22/02/2019

Vous êtes en processus de désencombrement pour un déménagement ou simplement parce que vous étouffez chez vous? Vous avez participé à la January Cure ou au 30 Days Minimalism Game? Voici comment éviter que la majorité des choses dont vous n’avez plus l’utilité se retrouvent dans un site d’enfouissement.

J’ai déjà abordé un peu le sujet dans l’article que j’ai écrit sur mon déménagement zéro déchet, mais je vais ratisser plus large ici.

Je risque de mettre cet article à jour souvent parce que même si je connaissais déjà pas de solutions listées ici, c’est sûr que je vais en oublier lors de la publication initiale! Évidemment, je vous invite à partager vos solutions dans les commentaires. 😉

Pendant une de mes séances de désencombrement. Je ne me suis pas débarrassé de la minette. 😉

Les options

Vendre

Vendre ses choses demande du temps, mais ça en vaut la peine pour les objets qui ont de la valeur ou qui sont en demande.

En ligne

En personne


Donner

Famille et amis

Offrez vos biens superflus à des amis ou des membres de votre famille. Qui sait, peut-être que mononcle Gilles aimerait bien avoir vos balles de tennis qui prennent la poussière!

Centres de dons

Groupes Facebook

J’ai dressé une liste de plusieurs groupes de dons sur Facebook sur la page Ressources du blogue : allez y jeter un œil!

Organismes communautaires

Ressources administratives

En fouillant sur le web pour trouver des organismes acceptant les dons matériels, je suis tombée sur ce document publié par la Ville de Montréal. La liste est quand même courte, mais c’est un bon point de départ.

Le site web du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec a dressé une liste d’organismes communautaires venant en aide aux réfugiés. Certains d’entre eux acceptent les dons matériels.

Liste d’organismes

Ici, je compte sur vous pour m’aider à compléter la liste! Si vous connaissez d’autres organismes communautaires au Québec acceptant les dons matériels, partagez-les dans les commentaires!

Écoles et garderies

Si vous avez du matériel scolaire, du matériel de bricolage et des livres pour enfants en bon état, pourquoi ne pas les proposer à une école ou une garderie dans votre quartier? Vous pourriez faire des (petits) heureux!


Échanger

Avec sa famille, ses amis ou ses voisins

Des personnes de votre entourage font aussi le grand ménage? Organisez une soirée ou un après-midi avec elles pour faire des échanges!

Groupes Facebook

Encore une fois, vous en trouverez une liste de groupe d’échange sur la page Ressources du blogue.

Shwap Club

Le Shwap Club, c’est une boutique nouveau genre : rien à vendre, juste du troc! C’est un projet initié par Annette Nguyen, que j’ai rencontrée cet été.

En gros, on apporte les vêtements (ou des accessoires comme des sacs ou des ceintures) qu’on ne porte plus sur place. Chaque morceau donne un (1) crédit. Donc, si on apporte cinq morceaux, on a cinq crédits à « dépenser » dans la boutique. Chaque item disponible coûte également 1 crédit.

Idéalement, pour pleinement expérimenter le concept, il faut devenir membre. Si, pour reprendre mon exemple, on apporte cinq vêtements, mais qu’on repart avec seulement quatre, le crédit restant est perdu si on n’est pas membre.

Pour plus de détail sur le Shwap Club, visitez le site web de la boutique.


Récupérer ou recycler

Attachez votre tuque, y’a ben du stock ici! J’avoue avoir eu de la difficulté à organiser les informations (par endroit ou par catégorie d’objet), alors pardonnez-moi si c’est un peu pêle-mêle.

Écocentres et éco-quartiers

Beaucoup de gens confondent les écocentres et les éco-quartiers . Je le sais parce que j’ai travaillé à la réception de l’éco-quartier de Saint-Laurent, et il n’était pas rare de recevoir des appels du genre « c’est-tu correct si j’vous amène mes vieux pots de peinture? ».

Alors, pour clarifier :

  • Écocentre = récupération
  • Éco-quartier = organisme à but non lucratif de sensibilisation environnementale

Même si ce n’est pas leur but premier, certains éco-quartiers récupèrent certains déchets qui ne peuvent pas être mis à la poubelle. Par exemple, l’éco-quartier de l’arrondissement de Saint-Laurent récupère les piles, les CDs et DVDs (et leurs boîtiers, séparément), les cellulaires, les ampoules fluocompactes et les cartouches d’encre. Contactez l’éco-quartier de votre arrondissement pour savoir s’ils récupèrent certaines choses.

Pour en savoir plus sur les matières acceptées dans les écocentres montréalais et trouver le plus près de chez vous, consultez le site Internet de la Ville de Montréal.

Recyc-Québec

Recyc-Québec, une organisation gouvernementale provinciale, est la référence en gestion responsable des matières résiduelles au Québec. Plusieurs outils en ligne ont été créés afin d’aider les citoyens à bien trier à la source.

Site web

Leur site web couvre plusieurs sujets, mais les informations restent générales parce que ce qui est recyclable ou compostable change d’une municipalité à l’autre. Voici certaines pages que j’ai trouvé particulièrement pertinentes :

L’application mobile Ça va où?

Il suffit d’entrer sa municipalité pour savoir comment se départir de plus de 1000 produits. L’application est disponible pour les appareils Android et les iPhones.

Programmes TerraCycle

TerraCycle propose plusieurs programmes de récupération. Le plus connu est probablement celui pour les outils d’écriture (stylos, marqueurs, surligneurs et porte-mines), en collaboration avec Bureau en gros. À noter toutefois que certains programmes ne sont pas accessibles partout.

Pharmacies

Il est possible de rapporter certaines choses en pharmacie, notamment :

  • Médicaments (comprimés, crèmes, sirops et autres) sous ordonnance ou en vente libre périmés;
    • En ce qui concerne les médicaments pour animaux, rapportez-les plutôt chez votre vétérinaire.
  • Alcool à friction*;
  • Seringues (certaines pharmacies fournissent des contenants en plastique afin de les récupérer de façon sécuritaire. Il suffit de rapporter le contenant à la pharmacie lorsqu’il est plein);
  • Vitamines;
  • Produits naturels;
  • Crème solaire périmée*.

Pour en savoir plus, consultez le site web de l’Association des pharmaciens propriétaires.

*On a repris les miens la dernière fois, mais ce n’est peut-être pas toutes les pharmacies.

Appareils électroniques

La plateforme Recycler mes électroniques détaille tous les appareils électroniques dont les composantes (ou certaines d’entre elles) peuvent être récupérées. Franchement, c’est super bien fait et le nombre de points de dépôts est impressionnant quand on jette un œil à la carte!

Fédération des commissions scolaires du Québec

Si vous avez du matériel informatique encore fonctionnel, vous pouvez en faire don à la Fédération des commissions scolaires du Québec. Vous trouverez plus de détails sur son site web.

Téléphones cellulaires et intelligents

Alors là, il y a en masse de choix!

Lunettes pour la vue

Optométristes sans frontières liste plusieurs points de dépôt au Québec, mais pratiquement toutes les cliniques d’optométries les récupèrent.

Vêtements trop usés

Malheureusement, il n’existe pas encore de solution miracle pour le recyclage des textiles. Idéalement, dans le cas de vêtements légèrement troués, vous pourriez les réparer (ou confier la tâche à un(e) couturier/couturière) afin de les porter de nouveau ou de les donner. Sinon, dans le cas où les dégâts sont trop importants (trous ou taches), vous pouvez aller porter vos textiles à ces endroits :

Factures

Peut-être avez-vous décidé de numériser tous vos documents et factures importantes. Sur le site de Recyc-Québec, on affirme que les factures sont recyclables : vous pouvez donc les mettre dans votre bac!

Produits de beauté

C’est probablement la catégorie la plus nébuleuse. Je laisse une liste ici avec les options que j’ai trouvées pour l’instant.

Maquillage et crèmes

Si vos produits ne sont pas périmés et n’ont pas ou peu été utilisés, vous pourriez les offrir dans votre entourage. Sinon, Renaissance les accepte parfois.

Pour ce qui est des produits périmés, il ne semble malheureusement pas y avoir d’autre choix que de les mettre à la poubelle… à moins d’opter pour certains programmes de TerraCycle (L’Occitane, EOS), ce qui reste très limité.

Teinture pour les cheveux et produits coiffants en aérosol

Vous pouvez aller les porter dans un salon de coiffure membre de l’association Green Circle.

Lames de rasoir

Selon l’application Ça va où?, elles vont à la poubelle. Peut-être que les boutiques spécialisées ou les barbiers et les coiffeurs ont des pistes de solutions plus vertes à proposer?

Rasoir électrique non fonctionnel

S’il est irréparable : écocentre.

Sièges d’auto pour enfant périmés

Si vous ne le saviez pas déjà, les sièges d’auto pour enfant ont une date de péremption. Mais qu’en faire une fois cette date arrivée?

Jusqu’à maintenant, très peu de solutions existent pour les recycler parce qu’il s’agit encore d’un objet complexe à récupérer :

Carte opus de la Société de transport de Montréal (STM)

On peut maintenant recycler sa carte opus une fois expirée! Les points de dépôts sont situés dans les stations de métro suivantes :

  • Berri-UQAM
  • Jean-Talon
  • Lionel-Groulx
  • Snowdon

Bref, c’est pas les solutions qui manquent, faut juste les connaître! J’espère que votre lecture vous aura été utile et que vous aurez fait quelques découvertes.

Pour aller plus loin, si vous ne le connaissez pas déjà, je vous conseille le blogue d’Amélie Côté, Bric à bacs. Amélie est une experte en gestion des matières résiduelles; contrairement à moi, elle a étudié et travaille dans ce domaine depuis plusieurs années. 😉


Qu’est-ce qui manque à la liste?

Partagez vos solutions et bonnes adresses dans les commentaires!


4 Comments

  1. Mina 28 février 2019 à 3 h 06

    En début d’année, j’ai pris comme résolution d’être plus minimaliste. J’ai fait quelques recherches sur le Web pour obtenir de l’aide. Pour l’instant, je dirai que je suis encore loin du compte, mais je le fait petit à petit !

    Répondre
    1. Écolo imparfaite - Auteure 2 mars 2019 à 14 h 02

      Toute personne se considérant minimaliste a sa propre définition du concept, alors il faut se comparer avec soi-même. 😉 Bon succès dans ta démarche!

      Répondre
  2. Caroline Bellerose 11 février 2019 à 17 h 55

    Les Bureau en gros collectent et recyclent tous les objets d’écriture (stylos, craies de cire, crayons pousse-mine qui ne fonctionnent plus.
    Les Réno-dépôts recyclent toutes les ampoules grillées.
    Pensez à retirer les piles des choses qui ne fonctionnent plus et envoyez-les à l’endroit prévu de votre municipalité.

    Répondre
    1. Écolo imparfaite - Auteure 11 février 2019 à 20 h 28

      J’ai mentionné le programme de Bureau en gros dans la section « Programmes Terracycle ». 😉

      Sinon, c’est vrai que j’ai oublié de mentionner ce que les quincailleries récupèrent! Et bonne idée pour les piles. 🙂

      Répondre

Commentaires ou question?

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *