Dernière mise à jour : 30/11/2017

J’ai essayé à quelques reprises de travailler un peu sur le blogue pendant l’été. Cependant, comme je m’y forçais, ça n’a pas donné grand-chose. Sauf que récemment, j’ai vraiment retrouvé la motivation et j’espère pouvoir la garder le plus longtemps possible. Ça faisait un bout que je n’avais pas été aussi productive en travaillant sur le blogue : mon congé de blogging est donc terminé!

Des semaines de six jours

Pourquoi donc ai-je été si discrète cet été? Parce que pendant deux mois, j’avais des semaines de six jours : au travail cinq jours et en stage un jour par semaine. En somme, un horaire chargé et beaucoup de fatigue accumulée. #veuxfairedodo

Green police!

La plus grosse partie de mon été fut consacré à la patrouille verte de l’éco-quartier de Saint-Laurent (VertCité). Nous étions une équipe de cinq étudiant(e)s qui avait pour but d’informer la population laurentienne sur plusieurs sujets environnementaux : économie d’eau, gestion des matières résiduelles, camp de jour zéro déchet et j’en passe (sérieux, y’avait limite trop de sujets à maîtriser en si peu de temps).

Lors de certains évènements estivaux dans les parcs de l’arrondissement, nous devions surveiller des stations de tri. On perdait parfois un peu foi en l’humanité (comme la fois où on a retrouvé une chaise pliable de camping en presque parfait état dans un bac de recyclage au parc Beaudet), mais ça allait assez bien la plupart du temps!

Pour revenir au camp de jour zéro déchet, je trouve le nom plus ou moins approprié. On devait surtout miser sur le recyclage et la réutilisation plutôt que sur la réduction à la source. J’ai animé une seule activité avec mes collègues (conflit d’horaire avec mes jours de stage), mais j’ai participé à l’élaboration de plusieurs des activités proposées aux enfants. Lorsqu’on brainstormait sur ces dernières, j’essayais d’incorporer le concept de la réduction à la source, mais ce n’était pas évident. Cela dit, c’est une belle initiative qui, je crois, ne peut que s’améliorer vu l’intérêt grandissant pour le mode de vie zéro déchet.

Ce fut 10 semaines épuisantes, autant physiquement (chaleur, marche, vélo, transporter du matériel, monter et descendre des escaliers inégaux) que mentalement (les kiosques et le porte-à-porte me forcent à sortir de ma zone de confort – #introvert), mais ben l’fun pareil!

Aussi, tout ça m’aura permis de réaliser à quel point sensibiliser en personne et en ligne, c’est deux mondes complètement différents et que je suis définitivement plus à l’aise et efficace avec la communication à distance. 😉

La fois où on a évité l’orage de justesse! Cette photo n’a pas été retouchée du tout.

Les fenêtres qui parlent

Lors des deux premières semaines de la patrouille verte, je devais aussi trouver du temps pour Les fenêtres qui parlent, un évènement en lien avec le 375e anniversaire de la ville de Montréal sur lequel je travaillais déjà depuis fin novembre (toujours chez VertCité). Avec mon stage qui venait de commencer en plus, c’était tout un défi du côté de la gestion de temps!

En gros, il s’agissait une d’exposition d’œuvres créées par des artistes locaux dans les fenêtres de citoyens résidant autour du parc ciblé par la Grande tournée du 375e, et ce, pour chaque arrondissement de la ville. De mon côté, j’étais responsable de trouver des citoyens (c’est-à-dire de faire du porte-à-porte, encore) à jumeler aux artistes sélectionnés pour l’exposition autour du parc Beaudet à Saint-Laurent.

Ça m’a donné du fil à retordre puisque je n’avais jamais travaillé sur un projet de la sorte, mais ça s’est bien terminé.

Stage en rédaction et révision

Comme je l’ai mentionné rapidement plus haut, j’ai aussi fait un stage en rédaction et révision au département des communications de l’arrondissement de Saint-Laurent cet été. Je n’élaborerai pas trop afin d’éviter de divulguer des informations confidentielles (si j’dis rien, j’suis certaine de ne pas avoir de problème!).

Par contre, je peux tout de même vous dire que j’ai vraiment aimé l’expérience et que je ne pouvais pas espérer mieux comme lieu de stage (non, je ne dis pas ça juste parce que c’est à cinq minutes de vélo de chez moi!). Je connaissais déjà une des chargées de communication, mais je ne m’attendais pas à ce que l’équipe des communications au complet me connaisse déjà… jusqu’à ce qu’on me rappelle que j’étais leur Grande Laurentienne! Bref, j’ai très bien été accueillie. 😉

D’ailleurs, en faisant autant de révision, j’ai remarqué un tas de fautes sur le blogue en regardant quels articles auraient besoin d’une mise à jour. Au printemps, je prévoyais de réviser le blogue pendant l’été, mais comme j’ai finalement trouvé un lieu de stage plus tôt que prévu, le projet a pris le bord. C’est donc sur ma to-do list automnale.

La fois où je suis allée au nouveau Complexe sportif de Saint-Laurent. C’était une visite organisée pour les employés de l’arrondissement (ça a l’air que ça inclut les stagiaires!).

Pour revenir au blogue

Retour des Portraits d’écolos imparfait(e)s

Après plusieurs semaines (pour ne pas dire des mois) de réflexion, j’ai décidé de continuer les Portraits d’écolos imparfait(e)s. Dorénavant, il s’agira d’une série mensuelle. Comme j’ai repensé mon calendrier de publication, les portraits seront publiés chaque dernier mercredi du mois.

Si vous ne connaissez pas déjà la série, je vous suggère d’aller jeter un œil ici et .

Et la chaîne Youtube?

J’ai décidé de ne pas me mettre trop de pression de ce côté-là. Je publierai donc des vidéos quand ça va me tenter et quand ça va adonner! En attendant, vous pouvez toujours aller (re)faire un tour sur ma chaîne. 😉

La fois où j’ai (presque miraculeusement) réussi à obtenir trois jours de congé consécutifs pour aller dans un chalet avec ma famille élargie.

Bref…

J’ai surtout profité du peu de temps libre que j’avais pour aller voir des spectacles, rattraper mon retard côté films, faire du vélo et pratiquer mon norvégien. J’ai aussi essayé de dormir un peu. 😉

En terminant, si vous voulez connaître la quantité de déchets que j’ai produite dans les deux derniers mois, j’ai fait un bilan express sur mon compte Instagram ainsi que sur ma page Facebook. J’aurais pu faire mieux, mais j’ai décidé de lâcher prise un peu, vu mon horaire de fou. Je vous rassure, je commence déjà à reprendre mes bonnes habitudes. 😉

Et vous, votre été?

3 Comments

  1. Rétrolien Les points à améliorer en 2018 | Écolo imparfaite

  2. Rétrolien J'ai testé : les serviettes hygiéniques lavables Lötus | Écolo imparfaite

  3. Rétrolien Un nouveau défi s’impose – LE BLOG DE JULE

Commentaires ou question?

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.