Pour ce premier portrait de 2018, je vous présente Magaly Macia de Montréal. 🙂

Magaly.

Qu’est-ce qui te motive à agir contre les changements climatiques?

J’ai toujours été une écolo, mais j’ai pris conscience il y a quelques années qu’il fallait passer à une vitesse supérieure dans mes engagements et mon quotidien.
Des rencontres inspirantes, des lectures, des conférences (http://simplicitevolontaire.org/), du wwoofing, des groupes Facebook sur les recettes maisons pour l’hygiène, zéro déchet et le végétarisme m’ont insufflés et soutenus pour adopter les changements [suivants] :
  • J’ai beaucoup réduit mes biens (vêtements, objets, vaisselles, etc…);
  • Je réfléchis à ma façon de consommer (alimentation, restauration, mes habits, achat local, sans emballage, produits d’occasion, etc.);
  • J’optimise mon empreinte environnementale (no poo, produits bruts pour mon corps et mon lieu d’habitation, [vaisselle] non jetable, mouchoirs et serviettes de table en tissu, sac à pain, etc.).

Ton défi personnel (du moment ou à long terme)?

Continuer à maintenir mes efforts et m’améliorer encore…

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

David Suzuki et Pierre Rabhi, deux grands sages inspirants dans leurs philosophies, leurs discours, leur simplicité et leur combat pour protéger notre terre.
  • Marie Kondo, la papesse du rangement et du minimalisme;
  • Béa Johnson la papesse du zéro déchet; 
  • Nous’rire : Groupe d’achat organisé par des gens motivés et qui partagent mes valeurs. Nous’rire permet de bénéficier [de produits sains à un tarif avantageux].
Lors d’un wwoofing -cueillette du thé du labrador.

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

C’est de dire à certaines personnes de mon entourage ou lors de nouvelles rencontres comment je vis vraiment sans avoir peur qu’ils me prennent pour une aliénée extrémiste. C’est également de partager ces modes de pensées et de trouver l’équilibre pour vivre avec ceux qui ne partagent pas « toute » ma philosophie.

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

D’avoir réduit mes biens, de mieux comprendre ce qui est important de garder, de savoir mieux détacher du « pas si utile », de moins me surcharger! Et puis, j’adore aussi la réaction étonnée et/ou positive des commerçants avec ma tasse, mon verre, mes sacs pour le pain et les légumes à l’épicerie.

À ton avis, pourquoi est-il important de protéger l’environnement?

Comme la légende du colibri de Pierre Rabhi, même si ce ne sont que des petits actes que j’adopte [contre] les pollueurs et les égoïstes avides de pouvoir et d’argent dans ce monde, [contribuer au changement] est important et primordial pour moi ainsi que pour les gens que j’aime!

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

J’utilise beaucoup trop ma voiture. Je suis actuellement en roadtrip depuis deux mois vers l’ouest du Canada pour découvrir ces belles contrées. Alors je roule […] beaucoup au pétrole!

Vous voulez aussi participer au projet? Tous les détails sont par ici!

Commentaires ou question?

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *